Plus cru, moins cru : quand est-ce assez cru?

La quantité et la qualité de l’alimentation vivante que vous apportez dans votre vie quotidienne est entièrement votre propre choix en fonction de vos besoins, de vos contraintes, de vos enfants et de votre conjoint(e).

Si votre tube digestif n’est pas trop en vrac, plus vous apporterez de végétaux fraîchement cueillis donc vivants, sans faire trop de mélanges, plus vous aurez d’énergie et vous vous sentirez bien.

Témoignages après 3 semaines d’alimentation vivante:

J’ai un meilleur sommeil, on ne sent plus la digestion, plus de coup de pompe, peau plus jolie, cheveux sains, plus calme de l’intérieur, moins besoin d’aller se défouler dans une salle de sport, douleurs en diminution voir même certaines totalement disparues. Je ne me sens plus dépressive, je ressens une joie de vivre que j’avais perdue.

La première semaine, j’étais fatiguée, la deuxième je me sentais de mieux en mieux et la troisième a été la meilleure, je n’ai plus envie d’arrêter !

Au début j’avais froid de l’intérieur car je détoxifiais, je me promenais avec ma bouillotte bien chaude.

Comme je l’ai annoncé dans mon article : Comment aller vers une alimentation réellement de qualité :

https://www.curenature.fr/comment-aller-vers-une-alimentation-de-qualite/

La transition se fait à votre rythme . Pour certains, en une semaine ils sont passés du cuit classique au cru à 100% ! ce n’est pas forcement le mieux car souvent les « tout feu tout flamme » ne tiennent pas très longtemps. Or c’est une hygiène de vie qu’il faut adopter, ce n’est pas un régime. Il n’est pas forcement nécessaire d’être au cru à 100 % non plus !

D’autres vont mettre un mois, six mois, un an, 3 ans… pour stabiliser leur apport au cru. Le principal est d’aller vers le meilleur pour vous. Vous et votre famille éventuellement. Nous en reparlerons à d’autres occasions.

Lorsque vous avez décidé de manger mieux et plus cru, vous n’avez pensé qu’à l’alimentation, mais l’hygiène de vie en générale est à revoir, cela forme un tout.

Cela demande réflexion, acquisition de connaissance, nouvelle organisation, changement de comportement pour les achats, changement de magasins aussi.

Il est important d’avoir une vie équilibrée, d’être bien ancré dans la matière mais avoir aussi des aspirations spirituelles : Corps, esprit, cœur et âme.

Pour tenir dans cette orientation il est important de “relationner” avec d’autres personnes, d’autres familles qui partagent les mêmes valeurs, sinon on se sent vite isolé et même dépérir !

Physiquement : changez vos habitudes de vie et incluez une alimentation qui vous convienne bien, un niveau d’activité physique adéquat, exposez-vous au soleil, à l’air frais, au vent et buvez une eau pure tous les jours.

Marchez pieds nus sur la terre, le carrelage, le sable pour vous décharger du rayonnement électro-magnétique, passez-vous les mains sous l’eau régulièrement dans le même but.

Ne dormez pas dans la même pièce qu’un ordinateur, la télévision, votre portable qui se recharge, même s’il est sur mode avion etc.

Émotionnellement : prenez le temps d’être conscient de chacun de vos gestes, paroles, actes. Concentrez-vous sur le présent ici et maintenant. N’hésitez pas à vous faire des nouveaux amis qui correspondent mieux à votre vie d’aujourd’hui et fréquentez des gens qui partagent vos valeurs. Évitez les personnes qui vous « polluent » l’esprit, le cœur, l’énergie etc.

Si vous avez du mal à vous aimer et à vous respecter ou si vous avez un ou des traumatismes, faite vous aider par un thérapeute. Avant de pouvoir aimer les autres il faut commencer par soi-même.

Votre esprit : travaillez à changer votre façon de penser et de voir les choses, les événements et les personnes de votre entourage. Travaillez à penser positivement dans tous les domaines. Réorganisez votre façon de vivre, de travailler. Rangez votre intérieur pour vous aider à ranger vos pensées. Pièce après pièce faite le trie, évacuez tout ce qui ne vous sert pas, mettez de l’ordre et rangez correctement et sans encombrement ce que vous gardez. Soyez zen, allégez vos bibelots, vos meubles, votre déco en général. Commencez par votre pièce principale, puis votre chambre, votre bureau etc…

Gardez propres et harmonieux ces espaces. Vous allez de suite sentir que vous respirez mieux, que vous êtes bien, que vous vous sentez plus léger(e).

Votre âme : branchez-vous à quelque chose de supérieur à vous. Appelez le comme vous voulez, Dieu, l’Univers, vos anges gardiens, votre fée, peu importe le nom que vous donnez. Faite confiance à ce qui vous dépasse mais pourtant qui vous accompagne dans votre évolution spirituelle. Vous aviez choisi cette vie avant de vous réincarner, vous l’avez oublié mais vous l’aviez choisi dans un but précis. Et quelque part des êtres non incarnés vous suivent et vous aident pour aller vers votre objectif de départ. Ils vous parlent dans votre être intérieur, essayez de les entendre et de les écouter. Vous verrez que vous pouvez leur faire confiance, ils sont de votre côté et sont une aide précieuse.

Pour y arriver, il y a la méditation, la relaxation, la prière, les techniques diverses pour se reconnecter à soi même, les stages, les retraites, les livres etc.

L’éveil amorcé par l’alimentation vivante surprend parce que beaucoup d’entre nous étions totalement coupés de la nature et des éléments. En s’intéressant aux fruits et légumes qui nous nourrissent, du même coup on se rapproche de mère nature qui nous nourrit dans notre ensemble et pas seulement des végétaux !

Lorsque l’on mange un fruit, on n’absorbe pas seulement des vitamines, des minéraux, des enzymes etc. mais aussi l’énergie cosmique et terrestre, l’énergie du soleil qui a fait grandir ce fruit. C’est ce que l’on appelle le prana.

N’oubliez pas que sur la planète il y a des centaines de personnes qui ne mangent plus du tout de solide ni de liquide depuis plusieurs mois ou plusieurs années. Ils se nourrissent de prana et se portent bien. Ils ont stabilisé leur poids et leur énergie. Ils ont appris à se nourrir du prana. Non non ce n’est pas de la science fiction, chercher sur le net, vous verrez, c’est bien réel. On les appelle les praniques ou les respiriens.

Ce n’est pas donné à tout le monde, mais il existe des stages de 3 semaines pour s’y préparer et tenter de faire cette expérience.

Si vous cherchez à ralentir le processus de vieillissement vous devez changer votre style de vie en changeant le type d’aliments que vous mangez, le plus frais, le plus vivant, et le plus bio possible, en buvant l’eau la plus pure et la plus vivante possible (dynamisée par vortex et filtrée ionisée et alcaline si possible) et aussi en faisant de l’exercice.

Les meilleurs aliments de la santé et de la vitalité

Produits lacto-fermentés sans sel, fruits et légumes bio, graines germées, jeunes pousses de légumes et de plantes aromatiques, algues, oléagineux etc

Les radicaux libres sont nuisibles à votre santé quel que soit votre mode de vie et votre environnement

Certains facteurs déterminent la façon dont les radicaux libres influencent votre santé, par exemple :

  • Une prédisposition génétique
  • L’environnement familial
  • L’environnement de travail
  • Les choix de mode de vie
  • et bien d’autres facteurs encore…

Les radicaux libres, provoquent une détérioration graduelle de nos cellules, ils sont les premiers responsables du vieillissement prématuré.

L’organisme ne fabrique pas d’antioxydants, on les trouve dans l’alimentation.

Tous les fruits et légumes contiennent des antioxydants, certains plus que d’autres. Il faut en manger suffisamment et le plus bio et plus frais possible, sachant que les propriétés diminuent fortement 3 jours après la cueillette.

Eviter les produits oxydants, comme les sodas, le café, l’alcool, les fritures, les charcuteries, les viandes rouges, surtout grillées (barbecue), les poissons et viandes fumées, etc.

La première source de radicaux libres est naturellement produite par l’activité de nos cellules. En fait chaque fois que l’on respire, l’utilisation de l’oxygène par l’organisme entraîne la formation de radicaux libres.

Lorsque la production de radicaux libres devient trop importante, nos réserves d’antioxydants ne suffisent plus à neutraliser l’effet néfaste de l’oxydation des radicaux libres sur nos tissus et cellules.

Au delà du cru

Vous avez intégré l’alimentation vivante à votre style de vie. Vous avez réorganisé vos achats, votre cuisine, vos repas. Vous avez cherché sur le net des recettes de crusine. Vous vous sentez bien, rajeunit, plus fort(e), plus d’énergie, plus de confiance en vous.

Il n’y a pas que votre assiette qui a changé, c’est un cheminement vers un nouveau style de vie, un peu plus atypique, mais tellement plus joyeux et enrichissant.

Lorsque vous avez de l’énergie plus qu’il n’en faut, que vos idées sont claires, votre pensé positive, demandez-vous si votre vie au quotidien vous satisfait ? Si votre travail est épanouissant ou si vous aimeriez vous reconvertir ? Vos amis sont-ils sources de joie et de partage ?

Votre habitation est-elle idéale pour vous en ce moment ? Votre région ? Votre pays même ?

Et votre conjoint(e) fait-il (elle) le même cheminement que vous ? Vos enfants si vous en avez, vous suivent-ils dans votre évolution ?

Nous parlerons des enfants dans la transition alimentaire dans un prochain article.

La crusine

On appelle CRUSINE, la cuisine crue. C’est à dire, la préparation de plats, d’assiettes raffinées, délicats et présentés comme s’ils étaient cuits mais faits qu’avec des aliments crus, sans gluten et sans produit laitier.

Vous trouvez sur le net des tas de recettes crues, vous avez des livres de recettes crues, et des ateliers, stages et formations à ce style d’alimentation.

https://www.crusineacademie.com

http://www.crusinesante.com

https://ateliersante.fr/les-recettes

C’est parfait pour varier, pour recevoir ou apporter un dessert cru lorsque vous êtes invité. Toutefois c’est long et demande des ustensiles un peu plus spécifiques. Personnellement si je crusine pendant plusieurs jours d’affilés, j’ai l’impression de retomber dans la casserole comme on dit chez nous !

Pour moi l’avantage de manger cru, en dehors de l’aspect santé, c’est ne n’avoir rien à préparer ou si peu, et de réduire la vaisselle sale et de pouvoir la laver à l’eau froide ou tiède sans spécialement de détergeant. Et cela est excellent pour la maîtresse de maison, je vous assure !

Hélène Prunier

4 Replies to “Plus cru, moins cru : quand est-ce assez cru?”

  1. Merci Hélène de tes conseils qui viennent de ta grande connaissance de l’alimentation vivante. J’ai eu la chance d’avoir pu en faire moi-même l’expérience pendant ma semaine de jeune hygiéniste que tu as su accompagner avec un parfait professionnalisme et, surtout surtout, une grande générosité! J’en ressors pleine de tout l’amour reçu par la Nature à travers tes mains… et vide des toxines!

    1. Merci Antonella, cela a été un vrai plaisir pour moi aussi. Tu es une belle personne et c’est toujours très agréable.
      Belle continuation
      Hélène

  2. Bonsoir Hélène

    Je dis merci et bravo . Beau résumé d’un tout. J’ai mis presque 3 ans à connaître tout ceci, surtout grâce à mon épouse ! Bien que , personnellement, je ne suis pas sorti du pétrin …
    Tout est dit! Quel gain de temps pour celles et ceux qui découvrent le vivant et la vie ! Bravo.
    Cordialement,
    Maurizio

    1. Merci Maurizio, ton message m’encourage, je vais continuer de mon mieux à vous donner des informations.
      Belle régénération
      Hélène

Laisser un commentaire