LES FODMAPS

Vous avez des ballonnements, des gaz, vous souffrez de constipation, de diarrhée, de douleurs à l’estomac, de problèmes de digestion, du colon irritable et bien d’autres troubles du tube digestif ?

Vous êtes peut-être intolérant à certains types d’aliments.

Que faire ?

 

Il est possible de suivre une alimentation pauvre en Fodmap pendant 6 à 8 semaines et d’observer comment vous vous sentez et vérifier si vos symptômes disparaissent. Puis réintroduire chaque famille d’aliment un par un afin de constater laquelle vous pose des problèmes et de la supprimer de votre alimentation pendant quelques mois jusqu’à une année avant de la réintroduire doucement par la suite.

Qu’est-ce que les Fodmaps ?

 

Ce sont des sucres bien particuliers qui sont difficiles à digérer et à assimiler par l’intestin grêle du fait d’une faiblesse enzymatique.

Du coup ces sucres particuliers se retrouvent dans le colon où ils fermentent et causent divers problèmes.

FODMAP est un acronyme qui signifie : « Fermentable by colonic bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccaharides And Polyols ».

Ce qui signifie : « Oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols fermentescibles par la flore intestinale ». Ou tout simplement des sucres (glucides) particuliers dits glucides fermentescibles à chaîne courte.

Le régime FODMAP a été mis au point par une nutritionniste australienne Sue Shepherd, pour traiter les problèmes fonctionnels intestinaux. Cette diète consiste à réduire la quantité de FODMAP dans l’alimentation.

Le docteur Pierre Nys explique dans son livre que ces fodmaps ne sont pas ou peu digérés dans l’intestin grêle. Cette mauvaise absorption est à l’origine d’une forte teneur en eau dans l’intestin grêle ce qui peut entraîner une distension de l’intestin, c’est le fameux ventre gonflé ! ou des douleurs ou des diarrhées chez les personnes plus sensibles aux fodmaps.

Ces fodmaps qui se retrouvent dans le colon seront digérés par des bactéries, c’est la fermentation des sucres par ces bactéries qui est à l’origine des gaz, ballonnements, douleurs et autres maux  chez les personnes sensibles, qui seraient de nos jours de plus en plus nombreuses.

 

Pratique du régime pauvre en Fodmap

 

Il s’agit de supprimer pendant quelques semaines les aliments répertoriés qui sont riches en fodmap c’est-à-dire riche en glucides à chaîne courte qui entraînent des symptômes de colopathie fonctionnelle chez les personnes sensibles.

Ce régime momentané se fait en 3 temps :

 

  • La phase d’élimination : on supprime durant 6 à 8 semaines pas plus, les aliments riches en Fodmap comme par exemple : pommes, poires, mangues, cerises, champignons, choux-fleurs, artichauts, lentilles, pois chiche, lait, céréales, et on les remplace par des aliments pauvres en fodmap, comme les bananes, les figues de barbarie, les raisins, les fraises oranges, pamplemousses, mandarines, kiwis, salades vertes, carottes, brocolis, choux, concombres, courgettes, épinards, tomates, fenouils, patates douces etc.
  • La phase de réintroduction : on introduit par petite quantité les aliments riches en fodmap, famille par famille, à raison d’une famille par semaine. Ainsi on repère quelle famille d’aliment pose problème. Chaque personne est différente, c’est donc à chacun de trouver ce qui ne lui convient pas.
  • La phase de maintien : la famille d’aliment qui provoque des problèmes digestifs sera écartée de l’alimentation courante mais les autres familles bien tolérées seront consommées raisonnablement sans problème. On retrouve ainsi une alimentation normale.

 

Mise en garde

 

Ce régime pauvre en fodmap ne doit pas être prolongé plus des 8 semaines indiquées, car il permet simplement de rétablir un équilibre digestif satisfaisant et de tester ensuite les familles d’aliments pour lesquelles ont aurait des intumescences afin de les éviter.

 

Guérir la cause profonde

 

Toutefois si cette expérience est intéressante à faire, il convient aussi de renforcer son système immunitaire et son potentiel enzymatique par une alimentation riche en végétaux biologiques, frais, et si possible non produit en mono culture et consommer au maximum cru afin d’avoir un maximum d’enzymes qui, à la cuisson,  disparaissent au-dessus de 40 degrés.

 

Mon conseil

 

Je vous invite aussi à faire à l’automne et au printemps une cure de 1 à 2 bouteilles de Régulat Pro qui est un « sirop » composé uniquement d’enzymes. Cette fabrication de fermentation en cascade a été mise au point par plusieurs médecins Allemands.

Il est inutile d’en prendre beaucoup à la fois mais plus utile d’en prendre d’une manière régulière par cure de 1 à 2 mois.

 

Laisser un commentaire