Introduction à la médecine Ayurvédique

Médecine traditionnelle et ancestrale de l’Inde

Prendre sa santé en main

On s’accorde désormais à reconnaître que la méditation, le yoga, les massages et les méthodes diététiques, les plantes etc. sont susceptibles de jouer un rôle décisif dans les processus de guérison.

Grâce aux médias et internet, chacun est mieux informé que jamais des questions de santé et de plus en plus à même de prendre en main leur propre bien-être. Ce phénomène est ressenti par la médecine conventionnelle comme une menace, voir même un danger. Pour ma part, je trouve que cette prise de conscience et de responsabilité est un signe très positif pour chacun et pour l’ensemble des populations.

Je m’étonne chaque année, lorsque je reviens me plonger dans la vie Balinaise que j’ai connue pendant 15 ans, lorsque mes amis Indonésiens me demandent des conseils pour être en meilleure santé, alors qu’avant ils ne cherchaient pas à comprendre et allaient systématiquement chez le guérisseur du village dès qu’ils étaient malades !

Je leur conseille toujours de manger plus de fruits frais qui poussent partout, et surtout des légumes crus et cuits, car la base de leur alimentation est essentiellement du riz blanc cuit à la vapeur !

Je les encourage à continuer d’utiliser les plantes qu’ils ont toujours utilisées pour soulager leurs maux, avant qu’ils n’en oublient les vertus.

Qu’est ce que l’Ayurvéda ?

L’ayurvéda est un système de médecine préventive et curative qui remonte à plus de 5000 ans en Inde. L’ayurvéda vient de deux racines sanskrites ; Ayus, ou vie et Véda qui signifie connaissance ou science. Que l’on traduit souvent par : science de la vie.

Le but de l’Ayurvéda 

Dans son livre le docteur Chopra nous dit :

« Le but de l’Ayurvéda est de nous indiquer comment notre vie peut être influencée, façonnée, prolongée et finalement maîtrisée sans être aucunement sujette à la maladie ou au vieillissement. Le principe directeur de l’Ayurvéda est que le corps est avant tout influencé par l’esprit. Voilà pourquoi on va pouvoir s’affranchir de la maladie et de la souffrance en contactant sa propre conscience, en la ramenant à un état d’équilibre, et en transmettant cet équilibre au corps. C’est cet état de conscience équilibrée, bien plus que toute autre sorte d’immunité physique, qui va être à l’origine d’une santé meilleure. »

Connaître sa constitution

« Quel que soit le point où se pose votre regard, votre corps, de son côté, tire quelque chose d’unique de chacune des molécules d’air, d’eau et de nourriture que vous ingérez, guidé par ses propres tendances innées. Le choix nous revient soit de suivre ces tendances, soit de les modifier, mais nous opposer à elles inconsidérément n’est pas naturel. Dans l’Ayurvéda, une vie en accord avec la nature – aisée, plaisante et sans tension – sous-entend le respect de la personnalité unique de chacun. »

« Un médecin Ayurvédique va chercher les traits révélateurs qui dévoilent votre constitution appelé Prakruti, qui signifie «nature ». C’est donc d’abord votre nature fondamentale qu’il va chercher à découvrir avant de prêter l’oreille aux maux et aux symptômes dont vous souffrez.

En ayant connaissance de votre constitution, un médecin ayurvédique va pouvoir vous dire quels régimes, activités physiques et thérapies médicales devraient pouvoir vous aider, et au contraire ce qui pourrait ne pas être bon pour vous ou même vous nuire.

Malgré de très grande variations d’une personnalité à l’autre, nous partageons tous le même éventail d’émotions. Afin de trouver l’origine plus profonde des constitutions, l’Ayurvéda déterminera le point de jonction entre l’esprit et le corps. Il est clair qu’un tel point existe : chaque fois qu’un événement se produit dans l’esprit, un événement correspondant a lieu également dans le corps. Si un enfant a peur du noir, sa peur va revêtir une forme physique, celle de l’adrénaline qui se déversera dans son sang. L’Ayurvéda explique qu’une telle relation se passe en un lieu « pris en sandwich » entre le corps et l’esprit, là où la pensée se transforme en matière ; ce lieu est occupé par trois principes fonctionnels appelés Doshas.

Les Doshas

Les doshas sont uniques et d’une importance capitale parce que ce sont eux qui permettent le dialogue entre l’esprit et le corps. Tous vos espoirs, peurs, rêves et souhaits, ainsi que les moindres soupçons d’émotions et de désirs, ont laissé des traces dans votre physiologie.

Les trois doshas se nomment Vata, Pitta et Kapha.

Bien qu’ils régissent des milliers de fonctions distinctes dans le système corps-esprit, celles-ci peuvent être réduites à trois fonctions fondamentales :

Le dosha Vata contrôle le mouvement.

Le doshas Pitta contrôle le métabolisme.

Le dosha Kapha contrôle la structure.

Chaque cellule de votre corps doit comporter ces trois principes. Pour rester en vie, votre corps devra avoir du Vata (mouvement) pour lui permettre de respirer, de faire circuler le sang ou transiter la nourriture à travers le système digestif, et de transmettre les impulsions nerveuses au cerveau, ou du cerveau au corps. Il devra avoir du Pitta (métabolisme) pour permettre l’assimilation de nourriture, d’air et d’eau dans l’organisme tout entier. Il devra avoir du Kapha (structure) pour maintenir la cohésion des cellules et fabriquer les muscles, la graisse, les os et les tendons. La nature a besoin des trois éléments pour construire un corps humain.

Tout comme il existe trois doshas, on dénombre aussi trois types principaux de constitutions humaines dans le système ayurvédique, qui dépendront du doshas prédominant.

Il importe de savoir si vous êtes d’une constitution Vata, Pitta ou Kapha, parce que cela va permettre de déduire avec précision le régime, l’exercice, la routine quotidienne et d’autres mesures pouvant prévenir les maladies. »

Extraits du livre du Dr Deepak Chopra

Santé Parfaite.

Equilibrer les doshas

Un médecin Ayurvédique vous proposera des solutions pour équilibrer vos doshas et sous doshas et les maintenir par :

Le régime

L’exercice

La routine quotidienne

La routine saisonnière

Le but est de permettre à chaque personne d’atteindre le niveau d’équilibre parfait qui demeure en lui, indépendamment de la gravité de son état. Le fait même d’expérimenter ce niveau conduit à la guérison, en permettant au corps d’avoir recours à ses propres ressources. »

L’Ayurvéda fait beaucoup parlé d’elle actuellement. C’est surement un effet de mode mais d’après ce que je sais, elle apporte des solutions là, ou nous les occidentaux, n’en trouvons pas.

C’est pour mieux connaître et expérimenter ces techniques que je vais tester pour vous une cure de 3 semaines dans une clinique Ayurvédique dans le Kerala en Inde.

Je vous ferai partager mes expériences dans des articles et vidéos tout au long du mois d’août.

Pour en savoir plus sur cette médecine traditionnelle je vous invite à lire le livre du Dr Deepak Chopra

Santé Parfaite. Guérir, rajeunir et vivre heureux avec la médecine indienne

Laisser un commentaire