La préparation au jeûne thérapeutique

Le repos

La préparation est variable d’une personne à l’autre, allant de quelques jours à trois mois.

Prévoir la date et la durée de votre cure de jeûne pour commencer la préparation au bon moment.
Se coucher tôt, se relaxer, sinon dans le début du jeûne, le corps va commencer par rattraper
le retard de sommeil, relâcher les tensions, avant d’entreprendre la détoxination..
Modifier l’alimentation en supprimant les aliments malsains progressivement, comme les excitants, l’alcool, la cigarette, les produits chimiques, et par voie de conséquence, tous les plats préparés du commerce, le sucre, le sel, le gluten et les produits laitiers.
Bien veiller à ne pas consommer d’aliments salés et acides :
– supprimer complètement tout ce qui contient du sel : conserves, olives, sauces et plats
préparés, fromages, pains, biscottes, etc …
– supprimer tout ce qui contient des acides : vins, vinaigres, conserves, cornichons,
moutarde, sauces et aussi les fruits pas assez mûrs, les agrumes, les jus du commerce,
fruits en conserves, confitures, … l’attirance pour les aliments acides est une
compensation à l’excès d’aliments gras. Donc, diminuer ou arrêter : huile, oléagineux etc.
– éviter aussi les boissons chaudes, bouillons, soupes, mueslis, compléments alimentaires, ….
– manger cru le plus possible, tous les fruits, légumes, graisses, protéines.
– diminuer les aliments concentrés, et augmentez les aliments plus juteux.
– manger les aliments crus et juteux au début du repas, et non l’inverse : par exemple, salade
verte, concombres et autres légumes crus, en début de repas, et non à la fin.

Pratiquer le jeûne intermittent, c’est à dire, qu’entre le dernier repas d’une journée et la premier repas de la journée suivante il est bon de laisser 16 heures sans manger, boire juste de l’eau pure et peu minéralisée (Montcalm, Mont Roucous, de l’eau osmosée ou de l’eau distillé). Si vous avez l’habitude de prendre un petit déjeuner, commencer par réduire les ingrédients et les quantités et le décaler pour le prendre plus tard vers 10h30 et dans quelques temps, supprimez le.

Boire de l’eau pure et froide à jeun, la nuit ou le matin, permet d’atténuer tous les
symptômes désagréables de l’élimination : fatigue, malaises, vertiges, douleurs, etc …
Pendant la préparation, le corps nettoie les organes de digestion, d’évacuation …, voire tous
les tissus des principales surcharges faciles à éliminer.
Une bonne préparation a de nombreux avantages :
– permet au corps de travailler plus en profondeur pendant le jeûne, sur des problèmes
anciens et chroniques,
– rend le demi-jeûne plus facile,
– prépare aussi les changements alimentaires que l’on veut maintenir à la reprise, pendant
1 ou 2 mois pour prolonger au maximum le bénéfice du jeûne, ou de façon définitive.

Observer et noter les réactions pendant la préparation : sur le poids, la digestion, la faim, le
sommeil, l’énergie, le mental, …
Ensuite, s’assurer de sa disponibilité par rapport au travail, aux visites, rendez-vous, etc… et
terminer tout ce qui doit être fait avant de commencer le jeûne.

Demander conseil pour toutes questions ou réactions.
Bonne préparation !

Laisser un commentaire