Les 5 étapes d’une transition alimentaire réussie

Hippocrate, le père de la médecine a dit : « Que ton aliment soit ton médicament »

Voici le résumé des 5 étapes que je vous ai proposées. Vous n’êtes pas obligé de les faire dans l’ordre. Chaque étape peut prendre 1 jour, 1 semaine, 1 mois, 1 an… l’important est que vous modifiez dans le bon sens votre hygiène de vie en générale.

  1. Mangez plusieurs fruits et des légumes crus chaque jour, notamment des légumes verts très alcalinisants qui contiennent des fibres moins irritantes que les légumes racines pour ceux qui ont des intestins fragiles.
  2. Buvez des jus de fruits (pas ceux du commerce même bio) et des jus de légumes frais que vous faite vous-même à l’aide d’un extracteur de jus. Consommez des aliments non traités et non chauffés. Ceci dans le but de vous apporter un maximum de vitamines et minéraux facilement assimilables sans fatiguer votre système digestif. Faite-en profiter toute votre famille…Il est important de ne plus boire de boisson sucrées du commerce et d’évitez le thé, café, l’alcool, les cigarettes et les médicaments de confort. Toutes les drogues et si possible tout ce qui contient des produits chimiques (plats préparés du commerce etc…)
  3. Réduisez votre consommation de protéines animales, viande, poisson, œuf. Privilégiez la qualité plutôt que la quantité si vous en mangez.Ne consommez plus de sel de table et sucre raffiné, il y a d’autres alternatives : eau de mer, sel non raffiné de Guérande ou de l’Himalaya, les algues fraîches et sèches pour le goût salé. Pour le goût sucré, le miel, les dattes, les fruits séchés comme les figues, les raisins, les bananes et si nécessaire, le rapadura (sucre de canne complet et non chauffé) en magasin bio vaudra mieux que le sucre blanc.

    Et plus encore que l’alimentation délétère, le manque de sommeil et le stress permanent vous détruisent à petit feu ! Dormez 8 heures par jour, n’oubliez pas que les heures avant minuit sont les plus importantes. Mettez tout en œuvre pour avoir un bon sommeil, et évitez les sources de stress. Rapprochez-vous de la nature, changez de boulot s’il le faut, c’est votre santé qui est en jeu. Prenez en conscience dès maintenant avant que la maladie s’installe. Je sais, c’est facile à dire pas forcément à faire, mais pensez-y et si c’est votre chemin, tout se présentera à vous, en temps voulu, suivez votre intuition…

    Il y a des tisanes et toutes sortes de plantes pour favoriser le sommeil ou les cataplasmes d’argile ou d’huile de ricin pour vous aider.

    Profitez des centres de bien-être, allez marcher, nager, faire du sauna, du hammam, du yoga, pratiquez le jeûne court pour commencer et régulièrement.

  4. Évitez voir même supprimez les aliments qui contiennent du gluten et les céréales en générale, qui laissent des déchets que l’on nomme des colles qui nous encrassent sous forme de glaires, de mucosités etc… Évitez voir supprimer totalement et pour toute la famille le lait animal et les produits laitiers. Vous pouvez les remplacer par du lait d’amande, de noisette etc… (ne consommez pas du lait de soja).
  5. Ajoutez à votre alimentation des noix de toutes les sortes, de graines germées, de jeunes pousses vertes, des algues. Prenez soin de vos intestins, allez à la selle au minimum tous les jours! La aussi il y a des plantes pour vous aider ou la casse fistula. Attention aux savons, shampoings, maquillages, lessives, assouplissants etc. tout ce qui est en contact avec la peau doit être sans produit chimique.

Hippocrate a dit aussi : ” Si quelqu’un désire la santé, demande lui d’abord s’il est prêt à supprimer les causes de sa maladie. Alors seulement, tu pourras l’aider.”

Que la santé ne vous quitte jamais

Hélène Prunier

One Reply to “Les 5 étapes d’une transition alimentaire réussie”

  1. merci Hélène pour la simplicité et la justesse de tes articles! bisous et on continue! Mariejo

Laisser un commentaire