L’eau , article de Laure Zehnacker

Le jeûne hydrique et thérapeutique
L’eau est essentielle pour le corps.

L’eau, notre source de jouvence

C’est l’élément de base pour le jeûne hydrique, mais attention là encore il est intéressant de savoir quelle eau choisir pour aider le corps à se détoxifier en profondeur. Le corps ne doit pas être alourdi par des éléments comme des minéraux ou des métaux lourds que les canalisations peuvent transportées. Une eau légère ou neutre est la plus adaptée à un jeûne.
L’eau étant l’élément principal dans le corps, cela fait sens de lui apporter de l’eau non ou très peu minéralisée. Rappelons-le, le cerveau est constitué à 80% d’eau, le sang 79% exactement comme le cœur, et la peau à 70%. Ces données nous rappellent que nous sommes principalement constitués de ce liquide bleu. Alors pour le jeûne, il n’est pas étonnant que l’eau devienne la base pour une bonne élimination.
Une eau peu minéralisée doit contenir environ 150mg/L de résidus secs et dans le cas d’un jeûne, l’eau devrait contenir moins de 50mg/L de résidus secs. Elle doit être naturellement le moins traitée possible : pas de chlore que l’on trouve dans l’eau du robinet, pas de minéraux comme le calcium (qui peuvent créer des problèmes rénaux à termes), pas de iode non plus, une eau la plus pure possible.
Eau en bouteille ou eau osmosée ?
Éviter l’eau en bouteille plastique, préférer la bouteille en verre. Bien qu’elle soit dite inoffensive pour l’organisme, des études allemandes ont tout de même révélaient que l’eau en bouteille PET contient deux fois plus d’hormones féminines (oestrogènes) que l’eau contenue dans la bouteille en verre. L’étude réalisée sur des escargots est déterminante, les escargots étant hermaphrodite vont en majorité devenir féminins après avoir bu de l’eau en bouteille plastique. Et en parlant d’animaux, ces derniers choisissent instinctivement l’eau venant des bouteilles en verre. De plus, une bouteille en plastique PET est à usage unique, il n’est pas recommandée de l’utiliser plus de deux fois. Donc si vous achetez des eaux de source, prenez-les de préférence en verre ou transvaser les dans des carafes. Mont calme, Mont Roucous, Lauretana sont des eaux de sources dites neutres qui vont apporter au corps l’hydratation des cellules et vont permettre l’évacuation des toxines.
Il existe néanmoins une autre solution : l’eau osmosée.
Eau osmosée ou en osmose inverse est une eau pure et ré informée. C’est un système (osmoseur) que l’on peut installer à la maison qui va dépoussiérer l’eau de ses polluants en faisant passer l’eau par une membrane. Puis l’eau va être restructurée, c’est-à-dire qu’elle va passer dans un vortex qui est un tourbillon d’eau. L’eau est donc dite vivante. Cela tient de sa structure H2O, c’est-à-dire deux atomes d’hydrogène et d’un atome d’oxygène. En passant par un vortex l’eau va « respirer », elle va être ré oxygénée. Observez la nature, l’eau en cascade ou des rivières, toujours en mouvement a quelque chose de régénérant ; c’est une eau vivante. Une eau de lac va finir par croupir, elle est morte.
Sans osmoseur il est également très simple de revivifier l’eau en la passant dans un vortex. Des tutos existent pour créer son vortex fait maison ou vous pouvez vous organisez un « tornado tubes ».
En période de jeûne l’eau est un coupe-faim idéal. En buvant de l’eau dès le réveil et tout au long de la journée entre 1 l et 3 litres par jour. Dans ces conditions, l’eau accompagne le mouvement de détoxication et ne ralenti pas ce processus.
Laure Zehnacker

Laisser un commentaire