Comment faire pour mieux s’alimenter : Les jus frais de légumes et de fruits

Boire des jus de fruits et légumes frais, des smoothies faits maison.

Bravo si vous avez mis en place les conseils que j’ai donnés dans le dernier article du 28 janvier. Sinon dès maintenant rajouter des fruits frais et plus de crudité et de légumes en général à vos repas classiques.

Pourquoi ?

Le fonctionnement métabolique du corps produits des acides.

En principe avec une hygiène de vie saine, on les élimine tous en permanence, surtout la nuit et lorsque l’on est au repos.

Mais s’ajoute à cela les déchets acides de notre mode de vie moderne.

Et aujourd’hui la plupart d’entre nous sommes sous-nutris, parce que notre alimentation apporte de moins en moins de nutriments nécessaires à nos cellules. Nos besoins sont de plus en plus importants puisque les minéraux captent les acides qui eux, sont de plus en plus nombreux. Cela demande un effort pour en apporter davantage à condition aussi que l’on arrive à les assimiler correctement.

Ces déséquilibres, le manque d’exercice et surement aussi la déshydratation font que nos émonctoires (organes qui transportent les déchets hors du corps) comme les reins, le colon, la peau et les poumons sont eux aussi submergés et engorgés. Rien ne va plus dans nos organismes.

Et l’acidose s’installe, notre organisme ne peut plus traiter tous ces déchets. Il commence alors à les stocker, dans la graisse, dans les muscles, les articulations, les organes etc.

Les symptômes apparaissent et la maladie s’installe.

En apportant plus de contenu nutritionnel par les jus de fruits et légumes frais, on limite un peu cette acidose.

Une autre façon très agréable d’apporter encore plus de nutriments facilement assimilables se sont les jus de fruits et légumes frais et fait maison. Et j’insiste sur les mots frais et faits maison.

Pourquoi ?

Parce que les jus du commerce n’ont pas ces qualités là et peuvent en plus contenir du sucre rajouté, des conservateurs etc. ou s’ils sont bio, ils sont pasteurisés et donc ne contiennent plus grand chose après cette « cuisson » à haute température.

Il faut faire vos jus vous même et si possible juste avant de les consommer.

L’idéal est de les faire avec un extracteur de jus qui tourne doucement et ainsi n’oxyde pas les jus.

Il en existe à tous les prix sur le marché mais pour un appareil d’un bon rapport qualité/prix il faut compter dans les 350 à 550 euros.

Pendant des années j’ai utilisé l’Oméga horizontal 8226 dont voici le lien :

https://www.nature-vitalite.com/extracteurs-de-jus/285-extracteur-de-jus-omega-8226-chrome.html

que j’ai beaucoup apprécié par sa simplicité et sa facilité d’utilisation, de démontage, de nettoyage et de remontage. Mais avec les années et une utilisation soutenue, la partie avant a pris du jeu et il y a quelques fuites. Il fonctionne encore et je le garde en dépannage…

J’ai donc acheté un nouvel extracteur il y a quelques mois, c’est un Kuvings vertical dont voici le lien :

https://www.crudijus.fr/31-extracteur-de-jus-evo820

et j’en suis vraiment très satisfaite.

Faite très attention, la plupart des extracteurs verticaux sont moins performant avec les légumes feuilles mais pas celui ci.

Ses avantages :

Plus besoin de pousser les aliments on peut donc couper en même temps qu’on approvisionne l’appareil et que le jus se fait. Les fibres ressortent relativement sèches, peu de différence avec l’Omega de ce côté là.

Il est très facile à démonter.

Les bols de réceptions des fibres et du jus sont assez grands.

On peut fermer la sortie du jus et ainsi laisser tourner pour bien mélanger le jus avant d’ouvrir le robinet.

On peut mettre de l’eau dans l’appareil après le jus tout en laissant tourner avec le robinet fermé pour rincé si on veut faire un autre jus ou avant le démontage pour nettoyer le plus gros.

Ses inconvénients :

Un peu plus de pièces à nettoyer et le montage est un tout petit peu plus long que l’Omega.

Conclusion :

Je recommande cet appareil, la pièce qui comporte des petites brosses à l’intérieur est super bien conçue pour nettoyer les filtres juste en tournant dans un sens et dans l’autre.

Il a aussi d’autres accessoires pour faire des laits végétaux et des glaces de fruits sans sucre ni lait rajouté. (nous en reparlerons plus tard !)

Pas de tamis fragile en plastique qui casse tous les 2 ans comme avec l’Oméga.

Si vous n’avez pas d’extracteur de jus mais que vous avez un blender ou un mixeur, vous pouvez faire des smoothies. Bien sur les fibres ne sont pas retirées dans ce cas la, ils ne conviennent donc pas aux personnes qui ont les intestins irrités. Ce n’est pas non plus le même résultat, aussi je vous encourage dès que vous le pourrez, de vous offrir ou de vous faire offrir un extracteur de jus.

Boire des jus quotidiennement ne vous dispense pas de manger des fruits et des légumes tous les jours car les fibres sont importantes pour notre biote intestinal, (ensemble bactérien dans notre colon) mais pour les personnes sensibles au niveau des intestins on contourne le problème en supprimant la plupart des fibres. Cela leur permet de se reminéraliser tout en laissant leur tube digestif se régénérer.

A quel moment boire des jus frais ?

Quand vous voulez, mais commencez doucement par ½ verre avant chaque repas par exemple. Puis si tout va bien passez à un verre avant chaque repas.

Certains organismes peuvent réagir par des diarrhées, d’autres au contraire vont nettement mieux, allez y donc par étape au début et augmenter progressivement pour boire jusqu’à 750 ml à 1 litre de jus par jour.

Il faut expérimenter et varier les jus.

Les jus de fruits sont plus facilement acceptés par les enfants et les adultes. Orange, mandarine, pamplemousse, pomme à jus l’hiver. L’été, melon, pastèque avec des variantes comme pastèque et quelques feuilles de menthe fraîche ou de basilic. Nectarine, péche etc… je ne vais pas citer tous les fruits possibles.

Norman Walker a fait un livre qui s’appelle : Des jus de fruits et de légumes frais, je vous le conseille pour avoir toutes sortes de recettes . Il en a écrit bien d’autres aussi, à vous de choisir.

https://livre.fnac.com/a10254304/WALKER-NORMAN-Les-jus-de-fruits-et-de-legumes-frais

N’oubliez pas les légumes dans vos jus, ils ont un rôle important aussi. Trop de jus de fruits provoque des pics de glycémie, il vaut mieux manger les fruits à la croque.

Vous pouvez aussi ne faire que des jus de légumes, avec l’entraînement, on fait des jus extraordinairement bons !

Pour commencer mettez un peu de fruits pour vous habituer, la bonne proportion dans ce cas là est 1/3 de fruits et 2/3 de légumes. Allez y progressivement. Ce n’est pas grave de commencer avec juste des fruits puis progressivement ajouter des légumes en proportion de plus en plus importante.

Voici mes préférés :

Orange, betterave rouge, carotte

Pomme, carotte, betterave

Mandarine, chou rouge, betterave

Pomme, persil, fenouil

Pamplemousse ou orange, épinard, persil

Melon ou pastèque menthe

Carotte, poivron rouge, persil

Carotte persil amandes trempées depuis au moins 10 heures

Nectarine ou pêche, salade verte, ortie

Personnellement je rajoute toujours un peu de gingembre frais et un morceau de curcuma frais (que j’achète en magasin bio), ces deux plantes médicinales sont très utilisées dans les médecines traditionnelles en Asie. Le curcuma est bon pour le foie et c’est un anti-inflammatoire naturel. Le gingembre facilite la digestion et favorise l’absorption des nutriments par les cellules.

Vous pouvez aussi ajouter une pointe d’ail ou d’oignon, de la coriandre fraîche, piment etc.

Il faut juste aller doucement sur les quantités lorsque ce sont des végétaux à goût fort. Tester en petite quantité avant d’en faire davantage.

Il y a des jus à l’infini…

Précaution :

Attention les jus ne se boivent pas comme de l’eau ! Il faut les boire par petites gorgées que l’on garde un petit moment dans la bouche.

On dit souvent qu’il faut boire la nourriture solide (la mâcher jusqu’à ce qu’elle devienne liquide) et mâcher les jus frais (les garder en bouche un moment avant d’avaler).

Si nécessaire, vous pouvez garder vos jus frais pendant 24 heures au frigo. Dans ce cas ajouter un peu de jus de citron. Il existe aussi des bouteilles que l’on peut mettre sous vide.

Il vaut toujours mieux faire des jus avec des végétaux non traités mais si vous ne pouvez pas, il vaut mieux consommer des jus même avec des fruits et légumes traités que pas de jus du tout.

En cure :

Il est possible de faire un jour par semaine, de préférence toujours le même jour, une journée rien qu’aux jus, c’est à dire que ce jour la on ne mange rien de solide et on boit 1 litre ou 2 de jus.

Il est possible de faire une cure de jus variés pendant plusieurs jours voir même plusieurs semaines en ne mangeant rien de solide. Cela permet un bon nettoyage de l’organisme car le tube digestif est mis relativement au repos. Les jus qui ne contiennent pratiquement plus de fibres, passent directement dans l’intestin grêle ou ils sont assimilés rapidement.

Comme la digestion demande beaucoup d’énergie au corps, toute cette énergie économisée sert à faire autre chose, et en général elle sert à détoxifier surtout si on se repose.

C’est presque comme un jeûne mais moins puissant puisqu’on apporte toujours des nutriments à notre organisme.

Comme vous l’avez compris, le but est d’apporter un maximum de macro et micro nutriment à notre organisme. Toutefois il serait absurde de ne pas non plus essayer au moins de limiter les aliments et boissons très acidifiants.

Je vous invite donc à éviter à tout prix les sodas et les plus redoutables d’entres eux en terme d’acidité sont les boissons à base de cola. La marque que tout le monde connaît a un pH de 2,5 (pH= niveau acide-alcalin, 7 est neutre, en dessous c’est acide, au dessus c’est alcalin) alors que notre sang est d’environ 7,4 et ne peut varier sans nous mettre en danger de mort!

Les déséquilibres acides de toutes natures sont mal tolérés par l’organisme. Un pH acide ronge les tissus.

Essayez d’éviter aussi les aliments tout préparés de l’industrie agro-alimentaire qui contiennent des produits chimiques toxiques à la longue (conservateurs, colorants, glutamate etc.). Limitez les excitants (thé, café, alcool), évitez autant que possibles les cigarettes, les médicaments et les drogues dans leur ensemble.

Mettez cela en place dès maintenant et observez les changements que vous pouvez observer pour vous même et votre famille.

N’hésitez pas à faire des commentaires sous cet article ou de me poser des questions si vous en avez par le formulaire de contact.

Excellente transition alimentaire et bonne santé.

Hélène Prunier

Laisser un commentaire